Archives pour la catégorie Acteurs

Qui sont les acteurs des marchés financiers (associations, intervenants, éditeurs de logiciels financiers, régulateurs)

ISDA – International Swaps and Derivatives Association

L’ISDA – International Swaps and Derivatives Association

 

Logo de l'International Swaps and Derivatives Association
Le logo de l’ISDA (International Swaps and Derivatives Association)

L’International Swaps and Derivatives Association (ISDA) a pour but de permettre aux marches OTC d’être plus sûrs et efficaces, elle a plus de 800 membres dans plus de 64 pays. Ses membres sont des professionnels qui utilisent des produits dérivés traités de gré à gré.
Parmi ces acteurs, on trouve des entreprises telles que des brokers, des banques d’investissement, des entreprises de négoce en matières premières, des compagnies assurances, des marchés, des chambres de compensation ou encore des cabinets d’avocats.

L’ISDA travaille avec 3 objectifs principaux:

- Diminuer le risque de contrepartie
- Améliorer la transparence
- Améliorer la structure opérationnelle de l’industrie financière

Court historique de l’ISDA

L’International Swaps and Derivatives Association est fondée en 1985, à l’époque elle avait le nom d’International Swap Dealers Association.
En 1987 elle publie l’ »ISDA Interest Rate and Currency Exchange Agreement and Definition » qui est la première version de ce qui deviendra l’ »ISDA Master Agreement »
En 1992 elle publie l’ISDA Master Agreement
En 1993 elle obtient son nom actuel
En 2001 elle prend en charge le FpML

Documentation et informations

L’ISDA propose des documents et informations de confiance contenant des analyses sur les meilleures pratiques à adopter, les régulations, les événements impactant un marché ou un actif, la gestions du collatéral, le règlement des transactions, des sondages, des études, de la recherche…
Ces documents supportent les 3 piliers mentionnés ci-dessus.

Gestion des risques

L’ISDA travaille à limiter les risques inhérents au trading de produits dérivés OTC: risque de contrepartie et de marché. Pour cela elle milite pour améliorer les taux de clearing des en aidant à définir des standards légaux et opérationnels sur les transactions OTC.
L’ISDA propose aussi une structure de calul de variation de marge (Variation Margin) qui vise à limiter le risque de crédit, en faisant la promotion d’une valuation quotidienne des transactions, d’un échange quotidien de collatéral ou encore de l’obligation de clearer les transactions.

Elle fournit aussi des documents pour simplifier le mouvement des transactions bilatérales vers les chambres de compensation ou limiter l’exposition des différentes contreparties:

ISDA Master Agreement:

Le but de l’ »ISDA Master Agreement » est de limiter les risques de crédit et le risque juridique.
Ce document permet aux différents acteurs de compenser leurs expositions entre-elle: grâce à la compensation (netting en anglais), les transactions des 2 entités vont être considérées avec une valeur nette unique.
D’après l’ISDA, fin 2011, il y avait 117000 « ISDA collateral agreements » mis en place, le netting en 2013 a permis de réduire l’exposition des produits dérivés OTC à 0.6% du montant notionnel.

Model Netting Act

Un autre exemple de document important produit par l’ISDA est le « Model Netting Act » dont la première version date de 1996.
Il définit des principes de base et des exemples pratiques pour guider les membres de gouvernements qui envisagent d’implementer une législation sur le netting.

Transparence & communication

Grâce aux nombreuses informations qu’elle fournit, l’ISDA augmente la transparence des marchés OTC, se fait l’écho des opinions et des recommandations de l’industrie auprès d’organismes publics tels que les législateurs et informe le public.
Elle s’implique aussi au niveau de la comptabilité  en faisant des propositions pour des normes de reportings comptables telles que le GAAP (Generally accepted accounting principles) ou l’IFRS (International Financial Reporting Standards).

Un des outils particulièrement intéressant est swapsinfo.org, ce site fournit des chiffres sur l’industrie (montant notionnel/risk, prix des transactions sur CDS – credit default swap – ou IRS – Interest rates derivatives -) de façon claire et ludique.

On peut retrouver les documents produits chaque mois par l’ISDA grâce à la page ISDA in review  de leur side ou s’abonner gratuitement à la news letter quotidienne .

Infrastructure de marché

Afin de promouvoir un marché organisé et transparent sur les différentes classes d’actifs OTC (Credit Derivatives, Equity Derivatives, Interest Rates, Commodity Derivatives, FX Derivatives), l’ISDA a créé des standards tels que

- Les UTI (Unique Trade Indentifiers) : les UTIs permettent d’identifier et suivre facilement une transaction gré à gré de produits dérivés
- Le FPML qui est un protocole basé sur XML et permet de simplifier les processus liés au trading de produits dérivées
- Les GTR, Global swap Trade Repositories où les transactions sur les produits dérivés sont reportées ce qui simplifie les rapports destinés aux régulateurs:

L’implémentation de ces standards et recommandations impactent bien évidemment la partie IT

Les impacts de l’ISDA sur l’informatique

L’ISDA a défini un certain nombre de standards sur les produits dérivés OTC:

Données et reporting

L’ISDA promeut l’usage d’un UPI (unique product identifiers) et UTI (Unique Transaction Identifier), ce qui implique de modifier les messages envoyés aux différentes contreparties aussi bien au niveau front qu’au middle et back office.

Clearing Connectivity Standard (CCS)

Créé en 2011 à l’initiative de state street, Northern Trust, BNY Mellon ainsi que JPM et implémenté par sapient global market, le CSS (Clearing Connectivity Standard) permet d’améliorer le reporting ainsi que la communication entre les différents acteurs tels que les gestionnaires de fonds, les  brokers, les contreparties centrales et les dépositaire.

CCS est basé sur une série de fichiers CSV dont on trouve la définition dans un fichier excel.
Les fichiers CSV contiennent les informations à reporter (par exemple les positions, balances, trades, le résultat du netting, l’activité quotidienne sur une classe d’actif ou sur le collatéral…

On peut trouver les dernières version du Clearing connectivity Standard sur le site de l’ISDA

FPML (Financial products Markup Language)

Le FPML est un standard libre né d’une collaboration entre J.P Morgan et PriceWaterhouse Coopers qui permet l’échange d’informations pour la négociation et le traitement des produits dérivés. Il est basé sur XML et a pour but d’incorporer tous les types de produits dérivés OTC tout en ne définissant aucune information sur les mécanismes de transport (ce qui permet d’utiliser différents mécanismes de communication tels que MQ, sockets, fichiers csv…)
FPML permet d’organiser les données d’un point de vue orienté objet et offre une grande flexibilité dans les définitions de produits.

On trouve plus d’information sur le FpML sur la section qui lui est dédiée du site de l’ISDA